Eternia

Séance #3-5 - Un métal inconnu...

Robert Lami, ou la soif de l’or.

Les visites répétées des mines de Robert m’ont amené à plusieurs découvertes. D’une part l’existence d’une technologie avancée venant d’un peuple antérieur au nôtre, d’autre part un métal inconnu dont on ne retrouve aucune trace dans les livres.

Suite au franchissement énigmatique d’une porte savamment ouvragée, deux cadavres, armées d’épée forgé dans cet étrange métal ont jalonné notre chemin jusqu’à ce qu’il soit interrompu par un éboulis dont même mon exosquelette ne serait venu à bout sans plusieurs heures d’effort.
Tout ce qui intéressait mon partenaire, Robert Lami, un client de l’entreprise familiale, était les maigres bourses d’or attachées aux ceinturons des malheureux gisant dans ces grottes depuis des temps ancestraux.

Tout en sachant que la saisie d’artefacts dignes d’intérêt archéologique et historique est punie par la loi, je pris tout de même le risque de garder une des épées avec moi afin de pousser plus avant mes recherches. N’étant pas à une contradiction, je me décidai par la suite de prévenir le Corps Expéditionnaire de notre fascinante découverte, ce contre l’avide indication de Robert. Je fis alors la rencontre de Mme de *, archéologue et visiblement partisane, avec je retournai une fois de plus dans les mines, lui servant de guide.

Quelle ne fut pas ma surprise quand, approchant ses mains des dessins sybillins du portail, Mme de * fît apparaître de vives lueurs émanant du métal inconnu. Cela ne s’arrêta pas en si bon chemin, car la chose se répéta en présence de l’épée sur le second macchabée.

Ce métal n’était finalemnt inconnu que de moi. En effet, elle m’expliqua que sa famille, de génération en génération, avait l’exclusivité de l’extraction et l’utilisation de ce précieux métal appelé métal-émeraude, et ce par édit royal. Comprenez alors mon désarroi quand il m’a fallu mentir face à cette dame impressionnante quand à mon précédent larcin. Heureusement, elle ne m’en tînt que peu rigueur, et nous pûmes quasiment repartir en bons termes de la mine, enfin j’ose espérer.

J’avais bien prévenu Robert Lami mes intentions quant au Corps Expédtionnaire. Mme de ** s’étonna à plusieurs reprises de son absence. J’ai beaucoup de mal à la cerner et je ne crois pas que Mr Lami nous aurait été d’une grande aide en bas. Cependant, il nous attendait à la sortie.

Comments

Antharia

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.