Eternia

Welcome to your Adventure Log!
A blog for your campaign

Every campaign gets an Adventure Log, a blog for your adventures!

While the wiki is great for organizing your campaign world, it’s not the best way to chronicle your adventures. For that purpose, you need a blog!

The Adventure Log will allow you to chronologically order the happenings of your campaign. It serves as the record of what has passed. After each gaming session, come to the Adventure Log and write up what happened. In time, it will grow into a great story!

Best of all, each Adventure Log post is also a wiki page! You can link back and forth with your wiki, characters, and so forth as you wish.

One final tip: Before you jump in and try to write up the entire history for your campaign, take a deep breath. Rather than spending days writing and getting exhausted, I would suggest writing a quick “Story So Far” with only a summary. Then, get back to gaming! Grow your Adventure Log over time, rather than all at once.

View
Séance #02 - Retour à l'atelier Petitvaux
Robert Lami amène Luc à une bien étrange découverte.

MJ : Luc est dans son atelier en train de superviser une commande. La réparation d’un des moteurs d’une machine d’excavation ce trouvant dans une des mines.

MJ : Cette commande est assez étonnant, car c’est un de ces fournisseurs qui a fait appelle à lui pour cette réparation

MJ : Robert Lami, un des responsables d’une des équipes de minages, mais également un des fournisseurs en minerai divers des Petitvaux

Luc tente de vérifier la bonne tenue de la réparation… un peu à la va-vite.

MJ : La réparation fait honneur à la famille Petitvaux et à sa réputation

MJ : C’est alors qu’un de tes ouvriers vient de chercher, Robert Lami est venu te voir pour savoir ou en est la réparation

Ouvrier : Dois je le faire venir dans votre bureau Monsieur ?

Luc : Oui, s’il vous plaît.

Ouvrier : Oui monsieur…

Ouvrier part

Luc se dirige vers son bureau.

MJ : Il part chercher Robert Lami

Ouvrier frappe à la porte du bureau

Luc : Entrez!

Ouvrier : Monsieur Lami, est là, monsieur

Ouvrier ouvre la porte

Luc : Très bien.

Robert Lami est tout sourire

Luc : Monsieur Lami, bonjour.

Luc tend la main.

Robert Lami : Ah Luc comment allez vous ?

Robert Lami te sers la main chaleureusement

MJ : Robert est un des fournisseur principale de ta famille depuis des années

Luc : Autant que faire se peut, Robert. Et vous-même?

MJ : Vous vous entendez très bien et c’est quelqu’un de correct, mais si bien sur il essaye de vendre ses bien au plus cher

Robert Lami : Tout ira mieux quand le moteur sera fonctionnel, la réparation se déroule bien

Luc : Oui, je peux vous en assurer.

Robert Lami : Ah tant mieux tant mieux

Luc : Est-ce la seule raison de votre venue, Robert?

Robert Lami : Puisque je suis là que diriez vous de parler un peu affaire.

Robert Lami : Quel genre de métal vous faut il en ce moment ?

Luc : Je vous en prie, asseyez-vous.

Luc s’asseoit derrière son bureau et débarasse quelques plans posés en pagaille.

Robert Lami sort un énorme cahier de sa malette.

Robert Lami : Je suis tout oreille

Luc : J’effectue en ce moment du travail de précision, voyez-vous.

Luc : Du cuivre et de l’étain me paraît des plus adéquat.

Robert Lami : Hmm hmm

Robert Lami : Quelle quantité vous faudrait il ?

Luc : Rien que vous ne puissiez me fournir, j’en suis certain.

Robert Lami : Bien sur si vous commandez en grosse quantité, je peux vous faire une petite réduction.

Luc : Vous m’en voyez fort aise, Robert.

Luc : Un quintal devrait faire l’affaire.

Robert Lami : On peut commencer par 100kilos de cuivre et 30 d’étain ?

Robert Lami : Alors si je calcul bien compte tenu du prix actuel de ces différents métaux…

Luc : Oui, vous me livrerez le reste quand vous le pourrez. Je ne suis pas pressé.

Robert Lami fait les calcul sur son cahier

Luc appréhende la facture. Il sait que Robert a toujours été dur en affaires.

Robert Lami : hmm 2500 livres

MJ : instinctivement, cela te semble un peu cher

Luc : Je suppose que vous n’avez pas compté la réduction promise?

Robert Lami : Si elle est effectivement dedans la demande est assez forte en ce moment

Luc : Et d’où vient cette demande? S’il vous plaît, satisfaites ma curiosité.

MJ : Ca te semble vraiment cher… tu penses qu’il y a une marge de négociation.

Luc : Mon entreprise est florissante. Vous savez que vous pouvez compter sur la maison Petitvaux comme client encore pour un certain temps, voire un temps certain.

Robert Lami : Allez au diable l’avarice, c’est bien parceque c’est vous, je peux vous faire une remise exceptionnel de 5% et je vous fais donc le tout pour 2400 livres

Luc : Marché conclu!

Robert Lami : Bien

Robert Lami sort un contrat de son livre et note juste le montant

Robert Lami : Vous pouvez signer ici

Luc appose sa signature.

Robert Lami : Aaaah vous m’en voyez ravi…Une bonne chose de conclu…je vous ferais livrer ça au plus tot

Robert Lami : Mais je n’étais pas venu que pour cela…

Luc : Dites-moi.

Robert Lami : Voyez vous j’aimerais m’entretenir avec vous d’une affaire plus différentes

Robert Lami : Comment vous dire cela ?

Luc : Je vous écoute.

Robert Lami : Alors

Robert Lami : Vous savez, il est très courant de trouver de nombreuses choses étranges dans les mines…

Robert Lami : Et…lors d’une de mes recherches de fillons, je suis tomber sur une sorte de porte en métal un peu étrange…

Luc : Vous m’intriguez.

Robert Lami : Je ne l’ai pas signalé au restant de mon équipe car…si il y a de l’argent je préférerais ne pas partager

Robert Lami : mais je n’arrive pas à ouvrir la porte

Robert Lami : Elle semble avoir une sorte de mécanisme

Luc : Et vous avez pensé à moi pour l’ouvrir?

Robert Lami : et comme vous êtes en expert en mécanique, et que vous êtes le deuxième meilleur

Robert Lami : tout à fait

Robert Lami : Bien sur, nous partagerons ce que nous trouverons…

Luc : Le deuxième meilleur? Auriez-vous demandé à quelqu’un d’autre avant moi? Ne suis-je pas votre premier recours?

Robert Lami : Mais j’aimerais de la discretion

Robert Lami : Le meilleur, mais c’est monsieur votre père !! Mais bon, je vais pas trop l’embeter avec ça

Luc : Je préfère ça.

Robert Lami te sourit sincèrement

Luc restera toujours dans l’ombre de son paternel.

Luc : Mais cette porte… A quelle profondeur l’avez-vous trouvé?

Robert Lami : C’est assez profond, mais il y a moyen d’y aller discretement sans que l’on nous voit… je connais le planning des équipes, normal, c’est moi qui le fait

Luc : Ce n’est pas ça qui m’inquiète le plus, mais bien la présence d’un tel artefact à cette profondeur.

Robert Lami : Oh vous savez, on truc pas mal de truc bizarre, mais cette porte c’est une première

Luc : Je vous crois volontiers.

Luc : Quelle taille fait-elle?

Robert Lami : je dirais une 10aine de m²

Robert Lami : Il y a en plus des écritures bizarres

Luc : Et vous n’en avez parlé à personne d’autre que moi?

Robert Lami : Absolument personne, je ne souhaites pas partager un trésor

Robert Lami : Mais nous allons devoir faire vite

Robert Lami : je ne pourrais pas cacher la porte très longtemps

Luc : Vous avez l’air sûr de vous. Et s’il y avait autre chose qu’un trésor?

Robert Lami : D’autant plus qu’il y a un filon de Nickel à coté

Robert Lami : Oh, ben aucune idée, mais au pire il y a rien, au mieux la richesse

Luc : Au pire, il réside derrière cette mystérieuse porte, visiblement caché du plus grand nombre, un danger mortel! Cela ne vous est-il pas venu à l’esprit?

Robert Lami : Oh ce n’est pas un éventuel danger qui va arrêter un aventurier tel que vous

Luc : Votre flagornerie n’a d’égal que votre cupidité, Robert.

Luc : Mais j’accepte, car cet histoire m’intrigue au plus haut point.

Robert Lami : je vous remercie du compliement, vous me faites plaisir

Luc : Quand comptez-vous menez cette…expédition?

Robert Lami : Au plus tot vous seriez disponible quand ?

Robert Lami : Aaaahh j’ai une idée

Luc : Vous me faites peur, Robert.

Robert Lami : on pourrait profiter de la livraison du moteur et de son installation !!!

Robert Lami : Vous auriez une bonne raison de descendre dans la mine

Luc : Quelque chose me dit que vous aviez tout manigancé depuis le départ.

Robert Lami : On installe le moteur et pouf, ni vu ni connu on disparait !!

Robert Lami : et a nous la fortune !!!

Robert Lami : Vous passez que vous aurez fini quand que prépare tout !! ??

Robert Lami semble sur-excité à l’idée d’une trésor imminent

Luc : Nous partirons demain.

Robert Lami : Aaah tant mieux !!!

Robert Lami : Je vous attend donc demain

Robert Lami : Disons vers 20h…

Robert Lami : C’est l’heure du changement d’équipe donc une bonne raison de profiter de la pause pour monter le moteur

Luc : Faisons comme cela.

Robert Lami : Parfait, à demain alors…

Robert Lami se lève pour te serrer la main

Robert Lami n’oublie bien sur pas son contrat

MJ : et monsieur Lami se retire

MJ : Le lendemain soir vous vous retrouvez devant l’une des nombreuses entrées des mines

Robert Lami : Bonjour, Luc, toujours partant ?

Luc : Je me méfie de votre enthousiasme. Prudence est mère de sûreté.

Robert Lami : Oh il ne faut pas, nous serions peut être bientot riche

Luc : Vous n’avez strictement aucune preuve, Robert. Vous me faites penser à un enfant.

Robert Lami rigole

Robert Lami : Vous avez peut être raison

Robert Lami : Venez je vous accompagne dans les mines

Robert Lami : Suivez moi

Luc suis Robert.

MJ : Vous prenez l’entrée de cette mine, qui ressemble plus une bouche sur l’enfer qu’a autre chose

Luc : Cette porte n’a pas été posée là pour faire être contemplée, mais bien pour empêcher l’accès à quelque chose.

Luc : Ou alors, pour empêcher quelque chose de sortir.

MJ : Une odeur assez indescriptible ressort de cette mine

Luc : Et si nous libérerions je ne sais quel démon?

MJ : Vous montez sur l’immense monte charge, ou plutot descend charge dans votre cas

MJ : C’est une mécanique rudimentaire, mais néanmoins robuste et c’est ça le plus important

Luc : Je me demande pourquoi ai-je accepté aussi vite.

MJ : L’ascenceur descend pendant de très nombreuses minutes

Robert Lami : Le gout de l’aventure…le curiosité…ou alors ce petit brin de folie qui fait les grands hommes

Luc veille à ce que tout son matériel soit en ordre.

MJ : L’ascenceur s’arrête une première fois sur un immense couloir

Robert Lami re actionne l’ascenceur

Robert Lami : Nous descendons plus bas, beaucoup plus bas

Robert Lami : j’espère que vous n’êtes pas claustrophobe

Robert Lami : Peut être aurais du vous poser la question avant ?

Luc : Vous n’êtes pas du genre prévoyant, n’est-ce pas? Etonnant, pour un homme d’affaires!

Robert Lami : Je prévois les contrats…rarement les phobies des autres…

Robert Lami réactionne encore une fois le mécanisme

MJ : Cette descente semble durer une éternité, tu ne vois plus depuis bien longtemps la lumière du jour et le point culminant de l’ascenceur…

Robert Lami actionne encore 4 fois l’ascenceur avant que ce dernier ne s’arrête brusquement

Robert Lami : Dernier étage

Robert Lami : Veuillez me suivre et faites bien attention

Luc avance prudemment.

MJ : Le chaleur et l’humidité de la mine est intense, tu es très vite en nage

MJ : La visibilité est très faible malgré, les nombreuses lanternes alchimiques présente

MJ : Le bruit des excavateur résonne dans tous les sens

MJ : Le bruit des ventillateurs leur fait une dire concurrence

MJ : Les poussières contenues dans l’air ont vite faire de tes gratter les narines

MJ : Bref, pas la meilleure ambiance de travail

MJ : Vous arrivez pret de l’excavateur sans moteur

Robert Lami : Nous y voilà, je vous laisse installer le moteur

Luc retrousse ses manches. Il est difficile de respirer ici, et la lumière manque. Heureusement, il pouvait monter le moteur les yeux fermés.

MJ : Tu effectues ta réparation avec maestria

MJ : Tandis que Monsieur Lami surveille ton avancement et les alentours….

Robert Lami : Si vous avez fini c’est maintenant que nous pouvons y aller

Luc : Je vous suis.

MJ : Tu arrives à suivre le rythme rapide de Robert Lami qui ne veut pas perdre de tant, dans les différents boyaux labyrinthiques de la mine

Robert Lami se tourne vers l’emplacement du tunnel menant à la porte, mais désormais bloquer par un rocher assez lourd

Robert Lami : Je crois que c’est a vous de jouer Luc…

Luc déploie l’exo-squelette de sa valise. Comment arrive-t-il à faire tenir un si grand engin dans une simple malette?

Luc pénètre la machinerie. Il finit par rentrer ses doigts dans les gants mécaniques. En serrant les poings, des jets de vapeur sortent de son dos en émettant un sifflement.

Luc : Très bien, tout se passe comme sur mes plans.

MJ : Tu déplaces le rocher sans problème

Luc : Puisque nous en sommes rendus ici, continuons, cher ami!

Robert Lami : Aaaah enfin

Robert Lami : Continuons ce n’est pas loin du tout

Luc commence à s’impatienter.

MJ : Tu le suis pour trouver sur un pan de mur une immense porte ronde

MJ : C’est une porte en métal composées de nombreuses pièces différentes dont des engrenages…

MJ : A première vu, tu n’arrives pas à identifer certains des métaux qui compose la porte

Luc sort son appareil photo.

MJ : Des signes cabalistiques sont cravé, ca et la directement sur les pièces métalliques

Luc : Pourriez-vous m’éclairer, Robert, je vous prie?

MJ : Cette porte n’a pas le don de te réconforter

Robert Lami approche une des lampes

Luc : Le voilà, votre trésor, Robert!

Robert Lami : Ahh je me disais aussi !!

Luc : La porte! Elle est… inestimable!

Robert Lami : Vous voulez qu’on embarque la porte ?

Luc : C’est une bien belle découverte que vous avez fait là!

Luc : Non, je n’irai pas jusque là.

Robert Lami : Imaginez ce qu’il pourrait y avoir derrière, si il y a un mécanisme, on doit pouvoir l’ouvrir ???

Luc : Ce que je pressens, c’est qu’elle nous offrira bien du fil à retordre.

Luc : Sûrement.

Luc prend des clichés des écritures.

Luc analyse le mécanisme de fermeture.

MJ : le mécanisme te semble très complexe, tu ne trouves aucune logique a première vu à l’agencement des pièces…

MJ : celui qui a fait ça était très très doué

Luc tente de l’actionner.

MJ : Les mécanismes ne semble pas tourner,

MJ : Il faudrait effectuer une sorte de séquence pour les activer dans le bon ordre

Luc se met à la recherche d’un indice quelconque.

Luc : (comme par exemple la répartition des signes)

MJ : La répartition des signes pourrait une bonne piste…Les signes semblent positionner sur ce qui semble être les pièces clés du mécanisme, mais il y en a une 30aine, il faudrait pouvoir essayer toutes les séquences différentes

Luc : Vous semble-t-il que les signes gravés sur la porte réagissent différemment à la lumière, Robert?

MJ : [FIN]

View
Séance #3-5 - Un métal inconnu...

Robert Lami, ou la soif de l’or.

Les visites répétées des mines de Robert m’ont amené à plusieurs découvertes. D’une part l’existence d’une technologie avancée venant d’un peuple antérieur au nôtre, d’autre part un métal inconnu dont on ne retrouve aucune trace dans les livres.

Suite au franchissement énigmatique d’une porte savamment ouvragée, deux cadavres, armées d’épée forgé dans cet étrange métal ont jalonné notre chemin jusqu’à ce qu’il soit interrompu par un éboulis dont même mon exosquelette ne serait venu à bout sans plusieurs heures d’effort.
Tout ce qui intéressait mon partenaire, Robert Lami, un client de l’entreprise familiale, était les maigres bourses d’or attachées aux ceinturons des malheureux gisant dans ces grottes depuis des temps ancestraux.

Tout en sachant que la saisie d’artefacts dignes d’intérêt archéologique et historique est punie par la loi, je pris tout de même le risque de garder une des épées avec moi afin de pousser plus avant mes recherches. N’étant pas à une contradiction, je me décidai par la suite de prévenir le Corps Expéditionnaire de notre fascinante découverte, ce contre l’avide indication de Robert. Je fis alors la rencontre de Mme de *, archéologue et visiblement partisane, avec je retournai une fois de plus dans les mines, lui servant de guide.

Quelle ne fut pas ma surprise quand, approchant ses mains des dessins sybillins du portail, Mme de * fît apparaître de vives lueurs émanant du métal inconnu. Cela ne s’arrêta pas en si bon chemin, car la chose se répéta en présence de l’épée sur le second macchabée.

Ce métal n’était finalemnt inconnu que de moi. En effet, elle m’expliqua que sa famille, de génération en génération, avait l’exclusivité de l’extraction et l’utilisation de ce précieux métal appelé métal-émeraude, et ce par édit royal. Comprenez alors mon désarroi quand il m’a fallu mentir face à cette dame impressionnante quand à mon précédent larcin. Heureusement, elle ne m’en tînt que peu rigueur, et nous pûmes quasiment repartir en bons termes de la mine, enfin j’ose espérer.

J’avais bien prévenu Robert Lami mes intentions quant au Corps Expédtionnaire. Mme de ** s’étonna à plusieurs reprises de son absence. J’ai beaucoup de mal à la cerner et je ne crois pas que Mr Lami nous aurait été d’une grande aide en bas. Cependant, il nous attendait à la sortie.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.