L'ouroboros

by korpus
Ouroboros.jpg

Fabriqué par Frédéric Buteau lors de sa prime jeunesse, l’Ouroboros est un trait de pur génie.
L’histoire montre depuis de nombreux siècles que l’enfer est pavé de bonne intentions et l’Ouroboros en est la plus grande preuve.
Construit à l’origine comme une machine permettant de recycler l’eau présente dans les cadavres d’animaux, son utilité a été dévoyée une première fois, en appliquant le processus sur des dépouilles humaines, “permettant” ainsi d’utiliser les impécunieux, même après leur mort.
Son deuxième détournement l’a transformé en moyen d’exécution horrible. Le processus n’étant pas fait pour fonctionner sur un être vivant, l’utilisation de l’Ouroboros sur un condamné à mort, est extrêmement douloureuse et lente. L’ensemble des fluides vitaux de la victime sont ponctionnés minutieusement et irrémédiablement dans un bruit de succion couvert par des hurlements.

L'ouroboros

Eternia Pandalf